CAPLETON

CAPLETON
Figure emblématique de la scène ragga, dancehall et du reggae. Clifton George Bailey III, alias Capleton, est né à Islington en Jamaïque en 1967. Imprégné de la culture rastafari depuis son plus jeune âge, Capleton fréquente les clubs reggae dès ses 12 ans. A 18 ans, installé à la capitale Kingston, il décroche un rôle dans la comédie « African Star » produite par Stewart Brown qui l’ammène à se produire au Canada. Une expérience scénique qui lui permet de signer avec le producteur reggae et dirigeant du label X-Terminator Philip « Fatis » Burell. Capleton sort son premier 45 tours « Bumbo Red » en 1985, s’ensuit « Lotion Man » (1991), « Double Trouble » (1992), « Alms House » (1993) et « Good So » (1994) qui lui permettent de se faire une place confortable sur la scène ragga  et de renforcer ainsi sa notoriété.  Sa carrière internationale décolle avec la sortie de ses albums « Prophecy » (1995) et « I-Testament » (1997) où apparaissent des collaborations avec des artistes de la scène hip-hop internationale tels que Method Man du Wu-Tang Clan ou Q-Tip de A Tribe Called Quest. Reconnu internationalement, Capleton poursuit une carrière parsemée de hits devenus des standards du Dancehall dont « Jah Jah City », « Good in her Clothes », « Danger zone », « Who dem? (Slew dem) » ou « Taxi ». Des tubes que l’on retrouve sur la compilation « More Fire », éditée en 2000 et qui résume ses 10 ans de carrière. Que ce soit dans un registre dancehall ou plus roots, Capleton enchaîne les succès commerciaux, notamment avec « Still Blazin’ » (2002) et multiplie les collaborations parmi lesquelles on retrouve Stephen Marley, Military Man ou Morgan Heritage. Avec près d’une vingtaine d’albums à son actif, Capleton peut se vanter aujourd’hui d’avoir influencé plusieurs générations de chanteurs. Surnommé le « prophète » pour ses messages spirituels, prophétiques, et anticapitalistes, Capleton sait également faire danser ses fans sur des textes plus osés. Régulièrement en concert à travers la planète, Capleton offre des concerts et des sets explosifs.