CIRQUE AMAR

CIRQUE AMAR
Le Cirque Amar est un des cirques traditionnels français les plus renommés. Né en Algérie où il fait ses débuts, c’est en France que Ahmed Ben Amar El Gaïd, qui n’est autre que le fondateur du Cirque Amar, présentera son premier spectacle, à l’époque un simple numéro de danseuses du ventre.
Mais très vite, il rêve d’un immense chapiteau qui pourrait voyager sur les routes, et sous lequel les danseuses pourraient côtoyer des fauves et des saltimbanques. C’est à ce moment-là qu’il rencontre Marie-Gabrielle Bonnefoux, celle qui deviendra son épouse et qui dirige à l’époque une ménagerie avec son frère. Quelques années plus tard, il présente enfin un numéro de lions avec ses trois fils, Ahmed, Abdellah et Mustapha, et c’est en vantant le jeune âge de ses trois dompteurs qu’il attire les foules.
A sa mort en 1914, les frères Amar et leur mère continuent à faire tourner le cirque, essentiellement en Egypte, en Europe Centrale et en Afrique du Nord. Mais en 1964, un terrible accident se produit à Châteaudun, avec trois éléphants qui parviennent à s’échapper de la ménagerie en brisant leurs chaines. Mustapha Amar finit alors par abandonner la direction du cirque, et quelques années plus tard, c’est la famille Bouglione, autre célèbre famille de cirque qui reprend l’enseigne "Amar", alors très populaire dans les années 70.
En 1991, les Bouglione loue à leur tour l’enseigne à la famille Rech-Brand puis à la famille Falck, obligeant les Rech-Brand à se trouver un nouveau chapiteau et un nouveau nom.
Les Falck enchainent les succès au fil des années, avec leurs spectacles toujours reconnus pour leur grande qualité. "Sublime", "L’Enchanteur", ou "L’Excellence", à chaque nouveau spectacle, la famille Falck propose dans l’écrin chaleureux du très célèbre chapiteau à rayures rouge et blanc, des numéros, souvent inédits en France, et le public est toujours au rendez-vous.
Sur la piste s’enchainent les clowns, les acrobates, les numéros de dressage ou d’équilibre, présentés par Stéphan Gistau, qui endosse à chaque tournée depuis plus de 10 ans, le costume de Monsieur Loyal. Chaque soir, l’aveyronnais passionné enfile son habit de lumière pour diriger les enchainements pendant plus de deux heures de représentation. Premier arrivé et dernier parti, il a un véritable rôle de chef d’orchestre. Et les jours de relâche, il s’occupe de la promotion du cirque, un travail de chaque instant pour celui qui a réussi à faire de sa passion un métier.
Mais le cirque Amar, ce sont aussi ses animaux et sa ménagerie exceptionnelle, composée de tigres, chevaux, éléphants, babouins, lamas, chameaux, et qui sillonnent les routes de France à chaque nouvelle tournée, avec une logistique impressionnante.