LANG LANG

LANG LANG
Lang Lang nait le 14 juin 1982 à Shenyang (Chine)
Ce pianiste chinois a, dès son plus jeune âge, la ferme volonté d’assumer et de réaliser ses rêves.
Lang Lang découvre par ailleurs, le piano et la musique classique à l’âge d’un an et demi à travers la série « Tom et Jerry ». Il déclare notamment qu’à cette époque, il considérait la musique et piano comme un jeu.
À trois ans, le petit Lang Lang étudie au conservatoire de Shenyang. Très encouragé par sa famille, notamment son père, Lang Lang est rapidement considéré comme un prodige du piano. En effet, il remporte à deux reprises le premier prix du concours de Shenyang à la fin des années 80.
Admis au conservatoire de Pékin, Lang Lang remporte ensuite le premier prix du « Concours international de jeunes pianistes » en Allemagne alors qu’il n’a que 11 ans.
Trois années plus tard, Lang Lang est choisi pour être un des solistes du concert inaugural de l’Orchestre symphonique national de Chine, dont l’invité d’honneur est le président Jiang Zemin.
A l’aube du nouveau millénaire, le pianiste se produit pour la première fois au Carnegie Hall, ce qui symbolise le point de départ de sa carrière internationale.  Dès lors Lang Lang joue avec les plus grands orchestres américains et européens.
Six ans plus tard, Lang Lang est invité à jouer lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football au Stade olympique de Munich avec les trois orchestres symphoniques de Munich. La même année, il publie un album intitulé « Memory », comprenant des œuvres de Mozart, Chopin, Schumann et Liszt. Ce dernier, en trois semaines seulement, se hisse à la première place au classement classique du Billboard.
L’année suivante, le jeune prodige,  est nommé pour un Grammy Award dans la catégorie « Meilleur soliste instrumental », ce qui est une première pour un artiste chinois.
En 2012, Lang Lang donne un concert devant 10 000 spectateurs à l’occasion de son 30ème anniversaire.
Deux ans plus tard, Lang Lang se produit lors de la 56e cérémonie des Grammy Awards avec le groupe américain, Metallica. Ces derniers jouent  à cette occasion le classique « One », tiré de l'album du groupe de rock "And Justice for All".