MICHEL POLNAREFF

MICHEL POLNAREFF
Michel Polnareff nait le 3 juillet 1944 dans le Lot-et-Garonne.
Devenu pianiste et mélodiste pop, il est le compositeur et l'interprète d'un grand nombre de succès des plus populaires. Nous avons tous en mémoire les titres: « Love Me Please Love Me », « La Poupée qui fait non », « On ira tous au paradis » ou encore « Goodbye Marylou »…
Fils de Léo Poll, compositeur de multiples chansons pour Édith Piaf, Michel Polnareff passe son enfance baigné dans la musique. Il débute l’apprentissage du piano à quatre ans et remporte à douze ans le premier prix de solfège au conservatoire du 8e arrondissement de Paris.
À 20 ans, Polnareff quitte le cocon familial et s’installe sur les marches du Sacré-Cœur avec pour seule compagne, une guitare achetée avec ses économies. Ses premières notes seront celles de « La Poupée qui fait non ».
Dans les années 60, Michel Polnareff rencontre le patron d’Europe 1, Lucien Morisse, qui devient son manager. « La Poupée qui fait non » sort alors dans les bacs en 1966 et connaît un véritable triomphe. Cette chanson sera d’ailleurs reprise plus tard par de nombreux artistes. Polnareff enchaîne alors les tubes, il publie la complainte « Love Me Please Love Me » qui remporte la Rose d'or au festival d'Antibes, et hisse à la place de numéro 1 jusqu’au Brésil. Vient ensuite le romantique single « Bal des Laze » ainsi que  l’existentiel tube « Sous quelle étoile suis-je-né ? ».
Quelques années plus tard, en 1967, Michel Polnareff monte pour la première fois sur la scène de l'Olympia et chante cinq titres. Il enchaîne aussitôt les succès comme « Dans la maison vide » ou « Tous les bateaux, tous les oiseaux ». En 1970, il revient à l'Olympia et entame une tournée.
L’année suivante après avoir programmée une nouvelle tournée, Polnareff est choisi afin d’accompagner Johnny Hallyday au piano à l’occasion du final de son spectacle au Dôme de Paris - Palais des Sports.
Les musiques de Polnareff s'inspirent globalement de styles anglo-américains, mais suivent aussi parfois une ligne néo-classique.
Après une dizaine d’années passées aux Etats Unis entre 1973 et 1984, Michel Polnareff publie les albums « Incognito » en 1985. S’en suit « Kâmâ Sutrâ » en 1990 et « Live at the Roxy » en 1996 qui se place tous deux numéros 1 en France.
Depuis ces grands succès, Polnareff revient sur les scènes françaises en 2007 avec la tournée « Ze re Tour ». Cette tournée remporte la Victoire de la musique du « Spectacle musical, tournée, concert de l’année ».